Formation en chimie analytique pour le renforcement des capacités des pays Africains francophones en matière d’analyse des armes chimiques

26 octobre 2015

Dans l’objectif de renforcer les capacités des pays africains dans le domaine de la gestion et le contrôle des produits chimiques dangereux, l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) s’était associé en tant que partenaire privilégié à l’Institut National de Recherche et d'Analyse Physico-chimique (INRAP). 

Une première session en chimie analytique destinée aux ressortissants de pays africains francophones a été organisée en 2011. Fort de ce succès, l’OIAC a renouvelé sa confiance en l’INRAP en mars 2013 et a reconduit une 2ème session de formation ayant impliqué 15 candidats (dont 3 tunisiens) issus du milieu académique et socio-économique africain. 


Aujourd’hui, l’OIAC, prix Nobel de la paix de 2013 s’est associée au prix Nobel de la paix de 2015, pour reconduire une troisième session de formation pour le renforcement des capacités analytiques et l’utilisation d’une chimie pacifique, qui a eu lieu du 26 Octobre au 06 Novembre 2015 dans les locaux de l’INRAP. 13 candidats issus de 11 pays africains membres, dont la Tunisie, ont été sélectionnés. Cette session revisitée a eu trait aux aspects modernes de la maintenance des appareillages GC et GC-MS, à la compréhension de leur mode de fonctionnement, au développement de nouvelles méthodes d’analyse et aux techniques innovantes de traitement d’échantillons. Une attention particulière a été accordée à la manipulation en consacrant plus du 2/3 du volume horaire aux cas pratiques.






Consultez le livret de l'INRAP






Galerie Photo
                                                                                          
Evenement
                      
Partenariat national
Coopération internationale